Sophrologie pour moi ? 📰

Sophrologie pour moi ? 📰
  • Tu fais de la sophro, toi ? Moi, je fais du yoga !
  • Tu devrais faire de la sophro, ça t’aiderait, je t’assure !
  • Pourquoi tu ne fais pas de la sophrologie ? Tu ne connais pas, c’est ça ?
  • Depuis que je fais de la sophro, je me sens mieux et j’en propose mĂȘme Ă  mes patients ! Essaie !

Sophrologie, thĂ©rapie, yoga, relaxation, mĂ©ditation, 
, tout ça c’est bon pour nous paraĂźt-il !

Mais que choisir ? Quel en est l’intĂ©rĂȘt ? Comment s’y retrouver ?

Qu’est-ce que la sophrologie ?

La sophrologie est une technique psycho-corporelle, un incontournable des mĂ©thodes de bien-ĂȘtre et de dĂ©veloppement personnel.

  • Le terme « sophrologie » est issu du grec sos (harmonie), phren (conscience), et logos (Ă©tude) qui,  littĂ©ralement, signifient “vivance de la conscience en Ă©quilibre”.

Le grand ponte de la sophrologie est le Dr Alfonso Caycedo, un psychiatre colombien des années soixante, qui a développé la « sophrologie caycédienne », mix de méthodes de méditation orientales, de yoga ainsi que de relaxation occidentale.

L’AcadĂ©mie Internationale de Sophrologie CaycĂ©dienne dĂ©finit cette technique comme “une discipline qui aide chacun Ă  dĂ©velopper une conscience sereine au moyen d’un entraĂźnement personnel basĂ© sur des techniques de relaxation et d’activation du corps et de l’esprit”.

  • De façon trĂšs schĂ©matique, la sophrologie est un ensemble d’exercices qui relient la tĂȘte et le corps pour retrouver un meilleur Ă©quilibre et une meilleure alliance.

Mais pourquoi les relier ?

Tout simplement parce que la tĂȘte possĂšde les idĂ©es et les pensĂ©es, mais elle ne sait pas agir ; alors que le corps lui sait agir, mais ne sait pas penser

Les 4 principes fondamentaux de la sophrologie :

  • Amener le schĂ©ma corporel Ă  plus de rĂ©alitĂ© vĂ©cue, pour habiter le corps en bonne santĂ© et conquĂ©rir l’harmonie physique et psychique.
  • Renforcer l’action positive afin de dĂ©velopper les Ă©lĂ©ments positifs du passĂ©, du prĂ©sent et de l’avenir et de mieux utiliser tous nos potentiels.
  • DĂ©velopper la rĂ©alitĂ© objective, pour apprendre Ă  voir les choses davantage comme elles sont, de dĂ©velopper plus de rĂ©alisme et donc d’effectuer dans l’action.
  • L’adaptabilité : le sophrologue doit s’adapter Ă  la rĂ©alitĂ© des personnes qu’il reçoit.

 La Sophrologie, ce n’est pas : 

  • De la thĂ©rapie : la pratique de la sophrologie ne demande aucune formation en mĂ©decine, para-mĂ©decine, psychologie, psychiatrie ou psychanalyse.
  • De la relaxation : en sophrologie, la relaxation n’est pas l’objectif premier ; elle est utilisĂ©e en revanche comme un outil, un moyen.
  • De l’hypnose : la sophrologie est la science de la conscience quand l’hypnose s’intĂ©resse essentiellement Ă  l’inconscient.

L’hypnose s’appuie sur la suggestion inductive du thĂ©rapeute ; la sophrologie, elle, vise au contraire la participation active et dĂ©veloppe l’autonomie du sophronisant grĂące Ă  une mĂ©thodologie particuliĂšre et prĂ©cise.

Notons que la sophrologie s’inscrit dans le quotidien (peut se pratiquer n’importe oĂč, n’importe quand) et est un accompagnement plus centrĂ© sur la personne que sur le problĂšme.

  • Du yoga : le corps occupe une place centrale dans la dĂ©marche ; mais la sophrologie de demande pas de posture particuliĂšre ; la plupart des exercices de sophrologie s’effectuent dans les positions courantes du quotidien : debout/assis/couchĂ©.

La sophrologie n’implique pas d’attentes spirituelles, elle ne se rattache Ă  aucun courant de pensĂ©e religieux. Sa seule considĂ©ration philosophique relĂšve de la phĂ©nomĂ©nologie : une meilleure comprĂ©hension des expĂ©riences que l’homme vit.

Enfin, la sophrologie se pose plus comme un apprentissage qu’un enseignement : les Ă©lĂšves d’un cours de sophrologie ont un professeur, pas un “maĂźtre », qui transmet des techniques et rend ses Ă©lĂšves aussi autonomes que possible afin qu’ils puissent pratiquer seuls.

  • De l’autosuggestion : la sophrologie dĂ©veloppe une qualitĂ© de conscience ; il ne s’agit en aucun cas de voir la vie en rose ou de s’auto-suggĂ©rer que tout va bien (mĂ©thode CouĂ©).
  • Une mĂ©thode « magique » : pas de fĂ©e Ă  l’horizon, mais de la pratique rĂ©guliĂšre, mĂ©thodique, cadrĂ©e par un ensemble de techniques !
  • Du massage : il n’y a aucun contact physique entre le sophrologue et la personne qu’il accompagne.

Alors, concrÚtement, comment se passent les séances de sophro ?

La sophrologie ne requiert aucun équipement particulier. Elle se pratique seule ou en groupe, en tenue de ville, dans un environnement agréable et calme.

Le sophrologue, grĂące Ă  son discours (logos), va amener la personne dans un Ă©tat intermĂ©diaire entre la veille et le sommeil. Il va ensuite solliciter son corps, ses Ă©motions, ses sensations, son intuition pour stimuler diffĂ©rentes capacitĂ©s, et explorer la dimension intĂ©rieure de l’ĂȘtre.

Les pratiques alternent entre moments de mobilisation corporelles et temps plus introvertis.

Généralement, un cursus de 10 séances de 45 mn à 1H est proposé, le plus souvent en groupe.

Voici les grands temps d’une sĂ©ance :

D’abord un dialogue se noue, sur les raisons qui ont poussĂ© le “sophronisant” Ă  venir ou un bilan des avancĂ©es depuis la prĂ©cĂ©dente sĂ©ance ; puis une explication du dĂ©roulĂ© de la sĂ©ance

– Le “sophronisant” est ensuite amenĂ© Ă  faire un certain nombre d’exercices de mobilisation ou de « relaxation », guidĂ© par la voix du praticien

– Il peut ensuite visualiser des “pensĂ©es positives”, toujours guidĂ© par la voix du sophrologue

– Le “sophronisant” est ensuite amenĂ© Ă  s’exprimer sur ce qu’il a ressenti pendant les exercices

– Enfin, le praticien peut lui suggĂ©rer de prolonger la sĂ©ance chez lui, avec des exercices

A quoi sert la sophrologie ?

A améliorer la qualité de vie !

  • A apporter de la dĂ©tente physique et du calme mental
  • A dĂ©velopper nos capacitĂ©s personnelles
  • A renforcer l’équilibre entre notre corporalitĂ©, nos Ă©motions, nos pensĂ©es et nos comportements.
  • A orienter les idĂ©es d’une maniĂšre positive par le travail sur le discours intĂ©rieur et sur les images mentales.
  • A dĂ©velopper de la rĂ©sistance au stress ainsi qu’aux Ă©motions nĂ©gatives.
  • A apprendre Ă  voir les faits comme ils sont pour amĂ©liorer l’efficacitĂ© des actions
  • A optimiser l’efficacitĂ© au quotidien, tant au niveau personnel que professionnel.

    Plus on pratique rĂ©guliĂšrement, plus les bĂ©nĂ©fices sont importants et s’installent dans la durĂ©e.

    Et pour conclure :

    Sophrologie 


    Approche en douceur, centrĂ©e SOI, bien-ĂȘtre.

    Objectif anti-stress, belle-vie.

    La sophrologie pour ĂȘtre mieux avec soi, avec les autres, avec ses patients.

    Finalement, pourquoi ne pas essayer quelques séances ? 

    Tu peux en discuter sur notre groupe Facebook, Ă©changer avec des collĂšgues ou amies qui ont dĂ©jĂ  l’expĂ©rience de sĂ©ances de sophrologie. 

    Si tu veux goûter une séance, clique ! Tu verras à quel point ce moment est savoureux !

    Laissez un commentaire

    translation missing: fr.blogs.comments.description

    Veuillez noter que les commentaires doivent ĂȘtre approuvĂ©s avant d'ĂȘtre affichĂ©s